Les plus
visités


France
Espagne
États-Unis
Chine
Italie
Royaume-Uni
Allemagne
Ukraine
Turquie
Mexique
Malaisie
Autriche
Russie
Canada
Hong Kong
Grèce
Pologne
Thaïlande

Cuisine japonaise
Cuisine japonaise
Goûts du monde
Le commander

Guides


Tous les Routard
Tous les Lonely Planet
Tous les Petit Futé


Recherche



Séjours
En promotion


Tunisie
Maroc
Grèce
Turquie
Égypte
Espagne
Canada
Kenya

Les plus
chauds en Janvier


Zimbabwe
Paraguay
Mali
Pérou
Panama
Malaisie
Niger
Nigeria
Ghana
Thaïlande

Les plus
déserts


Géorgie du Sud
Groenland
Spitzberg
Îles Malouines
Îles Pitcairn
Sahara occidental




Nikujaga


Du nikujaga (littéralement viande-pomme de terre) est un plat japonais constitué de viandes, pommes de terre et oignons cuits dans un bouillon sucré au soja, parfois avec du ito konnyaku et des légumes. Le plus souvent, la viande utilisée est du b'uf coupé en fines lamelles, mais le b'uf haché est aussi courant. Cependant, on le remplace généralement par du porc dans l'est du Japon. C'est un plat communément préparé en hiver, servi avec un bol de riz blanc et de soupe miso. On en trouve parfois dans les izakaya. Le nikujaga est considéré comme un plat réconfortant, et de nombreux Japonais affirment en avoir très envie s'ils n'en ont pas mangé depuis une longue période. Le nikujaga aurait été inventé par des chefs cuisiniers de la Marine impériale japonaise à la fin du XIX siècle. Il serait inspiré des ragoûts de b'uf servis dans la Royal Navy britannique que le futur amiral Heihachir' T'g' aurait découverts alors qu'il étudiait les sciences navales à Portsmouth en Angleterre. Dès son retour au Japon, il aurait commandé une version japonaise du plat pour ses valeurs nutritionnelles, devant être utilisée dans la Marine japonaise. © Wikipédia
Japon